Transporter des produits et marchandises n’a jamais été chose facile, mais transporter des produits pharmaceutiques et biologiques nécessite en plus une grande vigilance. Pour assurer la sécurité de ces produits de valeur, il est important qu’ils soient emballés avec un conditionnement adéquat à chaque type de produits dans ce domaine.

Les matières infectieuses

Ce sont surtout les professionnels qui travaillent dans le domaine de la santé à savoir les cliniques, les hôpitaux, les entreprises pharmaceutiques, les instituts de recherche ainsi que les laboratoires d’analyse qui sont le plus touché par le souci des conditionnements qu’il faut faire en ce qui concerne les produits pharmaceutiques et biologiques. Pour les produits qui contiennent une ou plusieurs matières infectieuses pour l’homme ou pour les animaux (UN 2814 et UN 2900), il est nécessaire que ceux-ci soient conditionnés avec un triple emballage étanche fait avec un matériau absorbant. Cet emballage doit respecter les normes de marquage et d’emballage P620 de la réglementation ADR. Il faut savoir que les emballages intérieurs doivent contenir un ou plusieurs récipients primaires étanches. Il doit également y avoir un emballage secondaire étanche avec un matériau absorbant pour pouvoir absorber la totalité du contenu placé entre les deux emballages. De plus, une liste détaillée du contenu doit être placée entre ces deux emballages.

Les déchets médicaux

Les déchets médicaux ou déchets d’hôpitaux (UN 3291) sont des produits pharmaceutiques et biologiques qui doivent être conditionnés dans un emballage respectant les normes de marquage et d’emballage P621, IBC 620 ou LP 621 de la réglementation ADR. Pour cela, les emballages utilisés pour leur conditionnement doivent être rigides et étanches et satisfaire aux dispositions générales du règlement ADR mais également pouvoir absorber ou retenir les liquides présents.

Les échantillons de diagnostic

Les échantillons de diagnostic ou échantillons cliniques (UN 3373) représentent un autre type de produits pharmaceutiques et biologiques à transporter. Ces produits doivent être transportés dans conditionnement avec un triple emballage respectant les normes de marquage et d’emballage P650 de la réglementation ADR. Comme pour les matières infectieuses, les échantillons de diagnostique doivent être contenus dans un conditionnement composé d’un récipient primaire, un emballage secondaire et un emballage extérieur. Il faut savoir que l’un des emballages secondaire ou extérieur doit être assez rigide. En outre, puisque les échantillons de diagnostic ne sont pas classés dans la catégorie A ni dans les déchets médicaux ou déchets d’hôpitaux, ils ne sont donc pas considérés comme des matières infectieuses.