Aménager des quais et terminaux sont des opérations qui visent un but précis que ce soit pour la promotion générale du port ou encore pour son élargissement. Toutes les opérations y afférant nécessitent bien évidement l’intervention de professionnels. Mais quelles sont leur mission et que peuvent-il faire au juste ?

Inspecter et concevoir des quais

Une des missions des professionnels de l’aménagement des quais et terminaux réside dans l’inspection et la conception de ces quais, brise-lames et postes d’amarrage. Pour cela, ils doivent faire appel à des technologies de pointe pour arriver à inspecter et à évaluer l’état des quais et des infrastructures. Certaines compagnies ou industries qui travaillent dans ce secteur mettent à disposition de leur client des techniciens plongeurs, d’ingénieurs, de spécialistes en sciences des matériaux et en géomatique et des techniciens de levés hydrographiques. Cette équipe de professionnel doit collecter des données précieuses qui permettent à leurs clients de mieux orienter leurs décisions pour le devenir de leur quai.

Planification et conception parasismique

Pour les emplacements de quais qui se trouvent dans des régions subissant des séismes, il leur est conseillé de faire appel à des professionnels pour réajuster l’aménagement de leur quai et terminaux pour s’y adapter. Pour répondre au mieux aux attentes du client sur ce sujet, les professionnels doivent faire une évaluation des critères de performance, suivi d’une conception en conséquence afin que l’ouvrage à concevoir se comporte de manière prévisible et robuste puisque la conception parasismique des ouvrages d’installations portuaires, tels que les quais, digues, appontements ou jetées nécessite souvent une approche unique.

Etudes, services et conseils

Les professionnels de l’aménagement des quais et terminaux doivent, en outre, posséder des compétences et des connaissances entant qu’experts-conseils en géotechnique. Ils doivent alors maîtriser le domaine de la défense côtière, de la stabilisation de falaises et de glissements de terrain, des murs de quai, des batardeaux, des caissons, des parois moulées, des palplanches et des  pieux forés, des parcs éoliens au large, des conduites et câbles sous-marins, des points d’atterrissement des câbles et forage directionnel horizontal (FDH), des passages dans les ponts, des marinas, des pontons flottants et exutoires en mer, des balises de navigation, des tunnels immergés et sous-marins pour transport et câbles. Ils doivent être en mesure de faire des études sur tous ces éléments énumérés et de pouvoir par la suite conseiller le client sur la meilleure solution à choisir.