Acheter une voiture d’occasion a de nombreux avantages, mais cette action possède également de nombreux inconvénients dus la plupart du temps au manque de connaissance des acheteurs au moment de l’achat. Ils se font alors facilement arnaquer. Pour éviter ce genre d’incident voici quelques conseils pour acheter une voiture d’occasion.

Les principales règles à connaître

En premier lieu, avant de se lancer dans l’achat d’une voiture d’occasion, vous devez savoir que la garantie pour ce genre de voiture est toujours d’un an gratuit. En ce qui concerne l’aspect administratif du véhicule, il vous est conseillé de poser le maximum de question au vendeur sur le certificat de  conformité, le carnet d’entretien, le nombre de propriétaires précédents. Pour ce qui en est du côté technique, vous devez vérifier plusieurs choses dont l’usure du volant (regardez bien si elle correspond au nombre de kilomètres qu’on vous annonce), la consommation de la voiture, son kilométrage, les précédentes utilisations de ce véhicule, les rayures sur la carrosserie, les éléments manquants concernant les équipements de la voiture, les précédents accidents que le véhicule a pu subir, la date des dernières réparations, etc.

En ce qui concerne le diesel

Si l’on vous propose d’acheter une voiture qui marche au diesel, il n’y a pas de mises en garde sur les interdictions futures. Il se peut que les vendeurs vous séduisent à acheter une voiture marchant au diesel en vous disant que vous y trouverez un bénéfice si vous faites beaucoup de kilomètres, ce qui est vrai. Cependant, vous devez également faire face aux interdictions et taxes liées à la pollution engendrée par votre véhicule.

Les documents que vous devez exiger de votre vendeur

Après avoir signé l’accord de vente de la voiture d’occasion, le vendeur doit vous remettre les documents relatifs à votre nouveau véhicule. Ces documents doit contenir le certificat de non gage qui est un document assurant que le véhicule appartient à 100% au vendeur et n’a pas été volé. Il doit également vous remettre les papiers du contrôle technique daté de moins de 6 mois, la carte grise, le carnet d’entretien et les factures des différentes réparations faites sur la voiture. De plus, le vendeur doit aussi avoir un certificat de session. Toutefois, même si vous avez tous ces documents, vous devez tout de même vérifier l’exactitude des écrits et s’ils correspondent bien avec le modèle du véhicule et son immatriculation.